DSC_3948.jpg

Thomas Durizot

Étudiant à la maîtrise

Je m’appelle Thomas Durizot et je viens de Guadeloupe. Je suis au Québec depuis l’automne 2019 afin de réaliser mes études en océanographie à l’UQAR-ISMER. Avant de venir ici, j’ai suivi un cursus en physique-chimie pour obtenir mon diplôme de licence avant de m’orienter vers l’océanographie biologique qui m’intéressait depuis un moment déjà. A mon arrivée, j’ai tout d’abord suivi le programme de DESS en océanographie dispensé à l’UQAR-ISMER pendant 1 an avant de poursuivre mes études à la maîtrise en océanographie en automne 2020 sous la direction de David Deslauriers.

Mon projet porte sur l’écophysiologie des ombles de fontaine (Salvelinus fontinalis) et plus précisément sur leur potentiel bioénergétique dans un contexte de changements climatiques. Le but de ce projet serait de prévoir la croissance et le métabolisme de ces poissons à l’aide d’un modèle bioénergétique. Pour ce faire, ce projet implique d’étudier la croissance de poissons adultes et de leur environnement à l’aide de l’analyse des otolithes et des éléments traces présents dans ceux-ci, ainsi que de mener des expériences de croissance sur des juvéniles placés dans des conditions différentes (température ou ration).

 

Félix Tremblay-Gagnon

Étudiant à la maîtrise

Mon nom est Félix Tremblay-Gagnon et je travaille présentement en tant qu’étudiant gradué sur un projet de maîtrise au sein du Laboratoire Avancé en Bioénergétique (LAB). J’ai grandi sur la Côte-de-Beaupré et dans la région de Charlevoix, Québec, où j’ai développé ma passion pour la chasse et la pêche. Ces activités m’ont exposées aux nombreux milieux naturels de ces régions, suscitant en moi un désire de comprendre leur fonctionnement. J’ai ensuite complété un programme technique et me suis dirigé dans le domaine de la foresterie à l’Université Laval. Après 2 ans, j’ai finalement pris la décision de me réorienter en biologie à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR). À l’été 2019, j’ai travaillé en tant qu’assistant de recherche pour la Chaire de recherche sur les espèces aquatiques exploitées (CREAE) sous la supervision de Dr. Pascal Sirois. Cette expérience m’a permis de découvrir le monde de la recherche et confirmer mon intérêt pour la biologie aquatique et l’écologie halieutique. En mai 2020, j’ai débuté mon projet de maîtrise portant sur le régime alimentaire du flétan du Groenland dans la mer du Labrador. L’objectif sera de caractériser le régime alimentaire de ce poisson, mais également de comprendre les interactions prédateur-proie entre le flétan et la crevette nordique, deux espèces commercialement importantes.

IMG_1289 copy.png
 
Image1.jpg

Andra Florea

Étudiante à la maîtrise

Ornithologue professionnelle accumulant plusieurs expériences, je suis aussi sensible et impliquée en ce qui concerne les enjeux sociaux et politiques. Active auprès du Conseil de module en Océanographie, du Comité de programme en Océanographie, dans le comité féministe de l’UQAR ainsi qu’auprès de Cinéma Politica, je négocie également la convention collective du Syndicat des Étudiants et Étudiantes Salarié-e-s de l’UQAR. À temps perdu, je fonde la page du Regroupement des TechnicienNEs et Biologistes GraduéEs du Québec, un lieu de réseautage unique, que j’administre depuis 2018 et qui comporte plus de 2800 membres. Munie d’une technique en bioécologie du Cégep de Saint-Laurent, d’un baccalauréat en biologie (écologie) de l’Université du Québec à Rimouski, je me suis joint au Laboratoire de Bioénergétique Avancée pour une maîtrise en Océanographie portant sur un stock de pêcherie de pétoncle d’Islande (Chlamys islandica) à Sanikiluaq, NU. À l’aide de plusieurs méthodes pour quantifier et qualifier ce stock, je tenterai d’effectuer des analyses schlérochronologiques sur les coquilles afin de retracer les conditions environnementales passées de la ressource et ainsi explorer l’impact potentiel d’un apport excédant d’eau douce dans le milieu et son effet sur la croissance de la ressource. Lors de mon baccalauréat, j’effectue des travaux de recherche sur l’impact du le stress oxydant dans la quête alimentaire chez le fou de Bassan (Morus bassanus) de la colonie de l’île Bonaventure. De plus, je travaille actuellement sur un manuscript sur la phénologie migratoire des oiseaux du Québec des 50 dernières années ainsi que sur le comportement migratoire irruptif de la Sitelle à poitrine blanche (Sitta carolinensis) dans l’est de l’Amérique du Nord.

 

Jordan Kroeker

Étudiante à la maîtrise

J’ai complété un baccalauréat (mention honneurs) en biologie à l’Université du Manitoba. J’ai étudié la compétition dans les groupes sociaux des écureuils de terre du Cap (Xerus inauris) en Afrique du Sud par l’observation du comportement pour déterminer la structure sociale des groupes. La majorité de ma recherche pendant mon bac se concentre sur la physiologie du stress. J’ai étudié les effets physiologiques des conditions d’élevage sur le développement des larves d’esturgeon jaune (Acipenser fulvescens) au niveau de la croissance, au niveau de cortisol et glucose, et de l’expression génétique. J’ai évalué les mécanismes de stress thermique chez les amphipodes d’eau douce (Hyalella azteca) et l’effet potentiel de la décharge des eaux usées sur la physiologie des amphipodes de la zone intertidale (Gammarus setosus) à Iqaluit au Nunavut. Actuellement, je fais ma maîtrise en océanographie biologique à l'Université du Québec à Rimouski, plus précisément à l'Institut des sciences de la mer à Rimouski sous la direction de David Deslauriers, Fanny Noisette et Chris Mckindsey (Ministère de Pèche et Océans). Mon projet a pour but de créer et de valider un modèle bioenergiétique de type « dynamic energy budget » (DEB) pour la mye tronquée (Mya truncata) qui a une importance culturelle et écologique dans l’arctique. Je me concentre sur l’effet de la température sur les taux physiologiques tels que la consommation d’oxygène, la filtration, l’excrétion et la calcification. Le modèle DEB sera utilisé pour prédire la distribution de cette espèce en fonction des changements anticipés sur les conditions environnementales liés aux changements climatiques.

9700E60F-B9B8-4075-B44D-9E7BC1583EDF.jpe
 
Image1.jpg

Christophe Jourdain Bonneau

Étudiant à la maîtrise

Je m’appelle Christophe Jourdain Bonneau. J’ai commencé mon projet en septembre 2019 sur l’effet d’un stress thermique chronique sur la transcriptomique, le métabolisme et la croissance de souches contrôles et sélectionnées de Salvelinus Fontinalis. Le projet s’insère dans le projet pancanadien Gen-Fish, dont un des objectifs est la création d’un toolkit universel permettant d’étudier l’expression génétique des espèces de poissons présentes au Canada.

 

Santiago Jarquin

Étudiant à la maîtrise

Je m’appelle Santiago Jarquin. Je suis né au Québec, j’ai grandi en Californie et mes parents sont originaires du Salvador et de l’Argentine. J’ai complété mon baccalauréat en biologie marine à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et un diplôme d’études supérieures spécialisé en océanographie appliquée à l’Institut des Sciences de la Mer à Rimouski (ISMER). Présentement, je travaille sur un projet de recherche pour ma maîtrise en océanographie à l’ISMER. Elle vise à étudier la relation entre certaines caractéristiques physiologiques et métaboliques chez l’anguille d’Amérique (Anguilla rostrata) et les caractéristiques chimiques et isotopiques des petites structures osseuses de l’oreille interne nommées : otolithes. Ces derniers enregistrent les conditions tant à l’intérieur de l’organisme qu’à l’extérieur. Elles peuvent notamment fournir un historique du taux métabolique de l’individu et de la température vécue tout au long de sa vie. Deux informations cruciales pour comprendre les réponses métaboliques des anguilles face aux augmentations de température et mettre en place des plans de gestion efficaces.

DSC_0340.jpg